Le dogue allemand : son comportement

 

Le dogue allemand peut se définir comme un compagnon de garde. Cela veut déjà tout dire, d’une manière très condensée, il est gardien par son côté dissuasif car c’est un grand chien très impressionnant.


Cela lui vaut parfois une réputation qu’il ne justifie pas par son caractère justement car c’est d’abord un compagnon. Il faut préciser que c’est un chien qui est très exclusif avec ses maîtres, qui n’aime pas beaucoup partager son amour avec d’autres et qui n’aime pas aussi écouter les ordres que l’on va lui donner si on n’est pas son maître.


Comme évoqué, c’est un chien exclusif avec la famille qui va l’accueillir. C’est un chien qui adore les enfants et qui en prendra merveilleusement soin. Il est très joueur avec les enfants et aussi très attentif à eux. C’est-à-dire qu’il se rend très bien compte qu’il représente une force, une masse, une puissance très importante et qu’il pourrait dans des jeux un peu trop brutaux leur faire mal et donc d’une manière très générale, il fait très attention à ne pas trop les bousculer et à ne pas trop les entrainer dans des situations qui pourraient s’avérer dangereuses.


C’est dans ce registre là qu’il est réellement le compagnon de garde, étant donné qu’il donne à ce moment-là toute une affectivité bien particulière. Le dogue allemand est un chien qui va tout d’abord fonctionner à l’affectif, qui va fonctionner pour faire plaisir à son maître qui va essayer de lui donner un certain plaisir en réciprocité en faisant ce qu’on lui montre de faire. Et à ce moment-là, il apprend extrêmement vite. Par contre, une fois qu’il a appris et acquis un nouvel ordre, il aime bien apprendre de nouvelles choses et non refaire à nouveau la même chose.