Choisir un chien mâle ou un chien femelle

Une fois bien définie la race que vous désirez, reste encore à choisir le sexe. Prendrez-vous un mâle ou une femelle ? Certains éleveurs très demandés ne vous en laissent pas le choix, mais très souvent, vous pouvez « commander » suffisamment à l'avance un chien ou une chienne.


Disons, qu'en réalité, cela n'a pas une importance capitale, notamment pour les petites races et les chiens de compagnie et de chasse. En revanche, pour les chiens de garde, il vaut certainement mieux « faire ses classes » avec une femelle qu'avec un mâle. Plus douce, plus proche de ses maîtres, moins dominatrice, la chienne s'élèvera plus facilement.


En revanche, le mâle va demander une poigne plus forte, un dressage plus vigoureux, une présence plus importante de son maître. Si vous débutez avec une race réputée à fort caractère, prenez donc d'abord une femelle. Si tout va bien, vous pourrez essayer un mâle ensuite. C'est le cas du Dobermann, du Dogue Allemand, du Schnauzer Géant, du Beauceron, etc.


Notez aussi que chez les grandes races, différence de taille (qui existe toujours entre le mâle et la femelle) est beaucoup plus évidente. Le chien est certainement plus spectaculaire, mais pensez aussi à la force qu'il faut pour arrêter les élans fougueux d'un Molosse de 80 kg qui se sent irrésistiblement attiré par les charmes d'une demoiselle Chihuahua.


Chez les chiens de garde, le mâle sera généralement plus agressif, plus mordant, mais aussi plus franc, plus direct. C'est un point important.


En revanche, les femelles posent les problèmes des chaleurs (2 fois par an), qu'il est aujourd'hui très facile d'éliminer par des médicaments appropriés (alors qu'il est bien délicat de freiner l'élan d'un mâle quand il y a une femelle en chasse dans le quartier).


La chienne est plus fine, plus sensible, plus sournoise aussi (c'est souvent son défaut). Mais elle semble toujours plus proche de son maître. Beaucoup plus patiente avec les enfants, elle est d'un naturel plus calme.


D'une manière générale, la femelle est plutôt de « type chacal » (selon l'éthologue Konrad Lorenz), c'est-à-dire soumise et sociable. En revanche, le mâle sera de « type loup », dominateur avec la volonté d'être le chef de meute.


Si la chienne peut très bien rester sans faire de portée régulière, sans que cela nuise à son caractère, le mâle a besoin de s'exprimer sexuellement. C'est important à savoir car cela peut jouer sur son caractère (le rendre agressif notamment) ou le pousser à faire des fugues.


Côté longévité, on n'enregistre pas beaucoup de différences entre les sexes. Les femelles qui ont beaucoup procréé sont toutefois plus sensibles aux maladies du vieillissement et conservent moins longtemps un physique agréable.


Sachez enfin que la perspective de pouvoir faire des portées n'est pas un côté « rentable » de la chienne. Même si les chiots se vendent assez cher, il faut encore pouvoir les écouler (si votre chien n'est pas primé dans les concours, cela sera délicat) et surtout équilibrer les frais de vétérinaire, de médicaments, de vitamines et autres produits spéciaux qui incombent à la maternité. En revanche, avec un beau mâle champion, vous pouvez réaliser de très bonnes affaires avec des saillies régulières.


Finalement pour bien faire son choix, je vous inviter à visiter ce blog dedié afin de définir quel choix vous devez choisir.